Aménager un jardin aquatique au Québec: étapes, conseils, matériaux

Rencontrez le propriétaire pour une gestion de projet sans compromis

Pour une soumission immédiate, composez-le: 418-848-9476
  • Obtenez rapidement votre soumission gratuite!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
arrow-yellow

Guide pour construite un jardin d’eau au Québec

Les jardins aquatiques (ou jardins d’eau) existent depuis des siècles. La présence de l’eau et d’un écosystème complexe rend notre aménagement paysager encore plus bénéfique. Ils créent de véritables ambiances de détente, voire une symbiose avec la nature. Les avancées technologiques permettent maintenant leur réalisation dans des zones tempérées, et ce à un coût plus abordable. Néanmoins, ces « sanctuaires » domestiques ne doivent pas être bricolés n’importe comment. Les experts de Paysagiste de la Capitale admettent d’ailleurs qu’ils constituent une spécialité. Cela dit, il reste possible d’aménager soi-même sont petit jardin d’eau à la condition d’être méthodique et en y mettant le temps.

Construire un bassin d'eau

Tout part du bassin d’eau!

Qui dit jardin aquatique, dit bassin d’eau. C’est la base. Il vous faut donc décider d’entrée de jeu si vous voulez un bassin creusé ou un bassin de surface (hors terre). Cela aura une influence sur la localisation possible de votre jardin et sur ses coûts de réalisation. Quoi qu’il en soit, il importe de faire un dessin détaillé ou un plan de votre projet, et de marquer directement sur le sol, à l’aide de peinture en aérosol ou d’un boyau d’arrosage, les dimensions du bassin d’eau imaginé. Vous aurez ainsi une meilleure idée de ses proportions et de ses formes dans l’aménagement. S’il y a du roc peu en profondeur, vous devriez opter pour un bassin de surface dont le fond n’a qu’à être à une quinzaine de centimètres dans le sol.

 

Bien choisir l’emplacement du bassin d’eau

Comme il y aura, dans le cas d’un bassin creusé, excavation manuelle ou mécanique, l’emplacement doit bien être étudié. Des paramètres tels la proximité de l’habitation, de l’alimentation en eau et en électricité, le type de sol et de sous-sol de même que les servitudes (conduites d’eau, de gaz, fils téléphoniques ou électriques, etc.) doivent être pris en considération. Paysagiste de la Capitale a développé une grande expertise en excavation et terrassement à Québec. Tenir compte de l’environnement du bassin d’eau est aussi requis pour des raisons esthétiques. Le type ou le thème du jardin projeté n’est pas sans impact; ne s’intègre pas de la même manière une simple baignoire pour oiseaux, un étang discret ou un jardin avec cascades. S’il y a un empêchement majeur, ne vous entêtez pas; pensez à un autre endroit pour votre jardin aquatique. Bien fait, celui-ci pourra durer de 20 à 30 ans.

 

Le bassin d’eau creusé

Inutile d’excaver profondément pour ce type de jardin aquatique. De 75 à 100 cm suffisent pour la partie la plus creuse du bassin. Optez, en effet, pour différentes profondeurs (en escalier à partir du pourtour), ce qui vous donnera plus de latitude pour les plantes et rendra le jardin d’eau plus sécuritaire. Pour les parois du bassin creusé, la construction la plus durable, mais aussi la plus coûteuse, est celle en béton. Il faut alors prévoir davantage de matériaux et d’équipements juste pour les « formes » : sacs de ciment, sable, gravier « 0-3/4 po », tiges et broche d’armature, mélangeur à béton, mousse de polystyrène, panneaux de contreplaqué, etc. L’autre solution, plus accessible, est de tapisser votre fosse de plusieurs couches (en ordre) : sable, mousse de polyéthylène extrudé à alvéole fermé (Ethafoam), membrane géotextile, film plastique de chlorure de polyvinyle (PVC) et membrane géotextile. Cette seconde toile géotextile protégera le PVC des rayons UV et du froid ; sa rugosité permettra en outre à des algues microscopiques de s’y fixer et de constituer un écosystème.

 

Éléments du jardin d’eau; les roches

Les roches et les galets font partie des éléments décoratifs de votre jardin aquatique. Vous pouvez les disposer sur son pourtour pour mieux le délimiter. Placez alors de la mousse de polystyrène sous les pierres afin que le gel ne les fasse pas bouger. Il est également pertinent de placer des pierres, petites et grandes, dans le bassin. Évitez les pierres calcaires et n’abusez pas des galets, car ils ont tendance à réchauffer l’eau. Il peut y avoir aussi une zone ou une portion des abords du jardin qui soit marécageuse ou bien de type « plage ». Du sable ou du gravier fin disposé en pente jusqu’à l’eau peut y faire aboutir en douceur un sentier de votre propriété. Souvent, les jardins d’eau intègrent un jeu d’eau : cascade, petite chute, jet d’eau — nous y reviendrons plus loin. En partie à l’extérieur du bassin ou carrément dedans, les jeux d’eau doivent être construits (pierres) de manière à créer une caisse de résonnance qui fera ressortir le bruit du ruissellement de l’eau.

 

Éléments du jardin d’eau; les plantes

Pour que votre jardin aquatique ne se perde pas dans le décor, une zone de plantation est requise derrière, créant un paysage de fond et fermant la vue. Des plantes vivaces plutôt hautes et des arbustes font l’affaire, alors que les vivaces rampantes sont idéales pour envelopper les pierres du pourtour; elles lui donnent un aspect plus naturel. Un bassin équilibré aura une végétation diversifiée et présente sur les 2/3 (max) de la surface totale du bassin. Des plantes appropriées contribueront à la qualité de l’eau. Au moins trois groupes de végétaux doivent figurer :

  • les plantes submergées (essentielles pour l’oxygénation et la purification; densité : quatre plants au mètre carré);
  • les plantes à feuilles flottantes (pour l’ombrage et la purification; à planter à une profondeur de 5 à 40 cm sous l’eau; densité : un plant aux deux mètres carrés);
  • les plantes flottantes (également pour ombrer et rafraîchir l’eau; densité : deux plants au mètre et demi carré.

 

Les pompes et filtres pour un votre jardin d’eau

Les pompes peuvent avoir plusieurs fonctions : faire circuler l’eau dans le bassin, forcer l’eau à sortir d’un jet, d’un ruisseau, d’une cascade, etc., et faire passer l’eau dans un ou plusieurs filtres ou zones de filtration. La puissance de la pompe dépend du type d’éléments décoratifs, du volume d’eau total en jeu et de la force du déplacement aqueux désiré. Les conseils d’un expert sont requis ici afin de bien calibrer la filtration. Il existe des trucs néanmoins; par exemple, un sceau rempli de roche volcanique (10 $) fait autant l’affaire qu’un système d’écumoire extérieure à 400 $. Notez en outre que tant les jets d’eau que les cascades ont pour effet d’oxygéner l’eau en plus du rehaussement esthétique qu’ils entraînent. Précautions : un jet d’eau trop haut fera en sorte de vider le bassin par grand vent; et n’installez pas de jets près des nénuphars dont les fleurs et feuilles flottantes ne supportent pas d’être constamment arrosées.

 

Un aménagement paysager in progress

Dès qu’il s’agit d’un écosystème, la question de l’entretien ou de la « fin des travaux » se pose. En fait, il faut penser le jardin aquatique également comme un work in progress (une création en évolution). C’est donc un passe-temps. Votre jardin d’eau changera naturellement d’aspect avec les saisons et les années, et il pourra se bonifier à plus d’un égard au fur et à mesure que vous le développerez : éclairage sophistiqué, introduction de poissons, etc.

Les spécialistes de Paysagiste de la Capitale vous rappellent en terminant que tout plan d’eau est attirant, spécialement pour les jeunes enfants, et qu’il importe de toujours prendre les mesures nécessaires (surveillance, pédagogie, barrière, etc.) afin d’éviter les noyades. Contactez-nous pour vos projets d’aménagement paysager clé-en-main à Québec.